La ménopause

Processus physiologique naturel, la ménopause est une étape incontournable dans la vie d’une femme. Elle survient généralement vers l’âge de 50 ans et marque la fin de la période féconde chez la femme en se manifestant par l’arrêt définitif des règles et donc des cycles menstruels. Les symptômes de la ménopause sont nombreux et ne s’expriment pas de la même manière chez toutes les femmes.

Chez certaines femmes, la ménopause peut entraîner des baisses de moral voire une dépression. En cause, les hormones féminines qui exercent une action sur le système nerveux et, comme lors de la période où surviennent les règles, la ménopause peut elle aussi jouer sur l’humeur. Ainsi, la ménopause peut faire traverser aux femmes un véritable orage émotionnel entre anxiété, fatigue, sautes d’humeur et mal-être.

Lorsque la ménopause se manifeste, il est possible d’éprouver des sensations de fatigue morale et physique. La fatigue est la conséquence du bouleversement hormonal provoqué par la ménopause mais elle peut également survenir à cause d’un manque de sommeil également lié à cette période. La fatigue se déclare de différentes manières, certaines femmes peuvent éprouver un manque d’énergie, pour d’autres, de véritables fatigues permanentes qui impactent fortement le confort de vie.

Les désagréments de la ménopause ne se manifestent pas seulement par des bouffées de chaleur. Chez certaines femmes, l’arrêt de l’ovulation peut installer une véritable période d’instabilité caractérisé par de grandes fluctuations psychologiques. La ménopause est un véritable facteur de fragilisation qui peut entraîner des changements d’humeur, des fatigues intenses, une baisse des androgènes ayant un impact sur la libido. Ces effets sont très inégaux, inconstants et parfois même certaines femmes n’en ressentent aucun.

Les fluctuations des taux d’hormones dans le corps provoquent de véritables symptômes de la ménopause. Généralement, les symptômes sont davantage marqués pendant la période précédant la ménopause, lors de la périménopause. Ils se manifestent de façon imprévisible et sont facilement reconnaissables : menstruations irrégulières, bouffées de chaleurs, troubles du sommeil, changements d’humeur, douleurs articulaires, sécheresse des muqueuses ou encore des crises d’angoisse. L’hérédité joue également un rôle important dans l’apparition de la ménopause : l’âge auquel les autres femmes de votre famille ont été ménopausées peut être un indicateur.

Les douleurs articulaires constituent l’un des symptômes les plus fréquents à l’apparition de la ménopause. La baisse des oestrogènes est responsable d’une perte osseuse ayant comme conséquence d’accroître la sensibilité à la douleur et plus particulièrement au niveau des articulations. Toutefois, avec le temps, l’organisme s’adapte à ce changement avec une diminution de la perception des douleurs.

Les bouffées de chaleur sont certainement le symptôme le plus connu et le plus identifié à la ménopause. Même si ce symptôme varie d’une femme à l’autre, les bouffées de chaleur peuvent totalement nuire au confort de vie d’une femme. Elles se caractérisent par une sensation de chaleur intense qui se diffuse du décolleté jusqu’au visage et surviennent sans prévenir pendant le jour et la nuit. Elles peuvent s’accompagner de rougeurs, de transpiration, de frissons et chez certaines femmes de vertiges.

La ménopause entraîne un nouveau bouleversement hormonal : les douleurs mammaires. Les douleurs mammaires sont un phénomène bien connues tout au long de la vie d’une femme, c’est pourquoi il ne faut pas s’en inquiéter outre mesure, sauf en cas de douleurs intenses et inhabituelles.

Même s’il s’agit d’une douleur bénigne, il existe des traitements et des gestes simples à adopter au quotidien.

Parmi les symptômes les plus désagréables lors de la ménopause ou la préménopause, on peut citer la constipation. Même si cela est très gênant et désagréable, il existe des moyens naturels pour y remédier. 

Entre l’alimentation, des massages ou de bonnes pratiques permettent de limiter la constipation et limiter les conséquences de la ménopause sur votre transit intestinal.  

De nombreuses personnes souffrent de vertiges, cette sensation désagréable de « tête qui tourne » ou « perte de l’équilibre » est très désagréables. Si les vertiges apparaissent à l’approche de la ménopause, on peut alors imaginer que la ménopause en est la cause.

Même si pour certains cas de vertiges, on en a trouvé les causes, concernant les vertiges dus à la ménopause les médecins n’ont pas encore trouvé les réelles raisons.

Les bouffées de chaleur sont l’un des symptômes les plus fréquents lorsque les femmes sont ménopausées. Elles sont présentes le jour mais peuvent également se manifester pendant la nuit, c’est qu’on appelle les sueurs nocturne. Il faut donc comprendre que ménopause et sueurs nocturnes sont liées.

Ces sueurs nocturnes sont très désagréables et ont des conséquences sur la qualité du sommeil, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la ménopause et les sueurs nocturnes.

C’est une question que de nombreuses femmes se posent lorsqu’elles arrivent à un certain âge : la ménopause : à partir de quel âge ?

La ménopause est un gros bouleversement dans la vie d’une femme, que ce soit hormonal, psychologique, ou bien les effets non désirables, la ménopause est redoutée pour une grande majorité des femmes. Irrégularité ou absence de règles, bouffées de chaleur sont les premiers signes de la ménopause. Mais à partir de quel âge tout cela peut commencer ?

Pendant la ménopause, de nombreuses femmes se sentent et se disent être beaucoup plus sensibles, beaucoup plus irritables. Il se peut même que cela intervienne durant la pré-ménopause et même avant des symptômes plus visibles.

D’où vient ce changement ? Quels sont les causes ? Comment peut-on expliquer l’irritabilité pendant la ménopause ?

Arrivées à la ménopause, outre les bouffeurs de chaleur ou saute d’humeur, de nombreuses femmes voient leur corps changer et prendre quelques kilos.

Cette prise de poids n’est pas irréversible, en adaptant son hygiène de vie lors de la ménopause, les femmes peuvent retrouver leur taille d’avant en adaptant leur alimentation et en pratiquant une activité physique régulière.

Retrouvez nos conseils concernant la ménopause et l’alimentation.

Parmi les nombreux symptômes auxquels les femmes ménopausées font face, la dégradation du sommeil est certainement l’un des signes les plus courants. Pour un grand nombre d’entre elles, cela se traduit par des sueurs nocturnes ou des réveils fréquents. Mais certaines voient également leurs nuits perturbées par l’insomnie due à la ménopause. Alors, quelles solutions pour retrouver le sommeil en cette période d’évolution majeure ?

À partir de 50 ans, voire cinq années plus tôt, de nombreuses femmes affichent quelques kilos supplémentaires sur la balance. Et non, elles ne mangent pas plus de sucreries qu’avant ! Alors, savez-vous qui est la responsable de cette prise de poids ? Ce n’est pas vous, mais bien la ménopause qui marque la fin de la période reproductive. Alors que les hormones féminines chutent progressivement, le corps subit de nombreux changements. La silhouette se masculinise, la cellulite s’installe et, comme si ce n’était pas suffisant, les bouffées de chaleur et les sautes d’humeur s’invitent aussi à la partie. Comment perdre du poids pendant la ménopause ?

Vers la cinquantaine, de nombreuses femmes souffrent de bouffées de chaleur. Ce phénomène désagréable correspond à l’arrivée de la ménopause marquant l’arrêt de l’ovulation et des menstruations. Aussi appelées “bouffées vasomotrices”, les bouffées de chaleur gênent parfois le quotidien des femmes ménopausées qui, pour 70 % d’entre elles, composent avec cette sensation de chaleur à toute heure de la journée et de la nuit.

Comme son nom l’indique, la ménopause artificielle correspond à l’arrêt volontaire, irréversible ou momentané, de l’ovulation et des règles. Dans la plupart des cas, elle fait suite à une intervention chirurgicale, un traitement médicamenteux ou encore une maladie. À quel âge peut-elle se manifester ?

À l’approche de la ménopause, de nombreuses femmes se posent la question : faut-il, oui ou non, continuer à utiliser un contraceptif ? Après tout, les chances de tomber enceinte diminuent fortement lors de ce grand chamboulement hormonal. Cependant, le risque zéro n’existe pas, en particulier durant la période charnière précédant la ménopause, plus connue sous le nom de périménopause. Nos conseils sur ménopause et contraception.

Processus biologique naturel, la ménopause marque la fin du cycle menstruel féminin et de la capacité des femmes à procréer. Elle survient généralement vers l’âge de 51 ans, mais peut tout à fait se manifester entre 45 et 55 ans. Durant cette période de grand chamboulement hormonal, un tiers des femmes témoignent de symptômes les gênant au quotidien (bouffées de chaleur, troubles du sommeil, irritabilité, sautes d’humeur…). Certains, plus handicapants que d’autres, nécessitent même une prise en charge médicale, voire un suivi régulier. Lors de la ménoapuse, quel médecin consulter ?

La ménopause correspond à la disparition définitive des menstruations, ainsi qu’à l’arrêt de l’ovulation. Généralement, ce phénomène survient naturellement entre 45 et 55 ans. Cependant, certaines femmes connaissent la ménopause dès la quarantaine, voire la trentaine. C’est ce qu’on appelle la ménopause précoce ou la ménopause prématurée. Quelles en sont les causes ? La ménopause précoce a-t-elle des conséquences psychologiques ou physiques ? Peut-on la traiter naturellement ? Les laboratoires Monin Chanteaud vous répondent.

La ménopause correspond à la disparition définitive des menstruations, ainsi qu’à l’arrêt de l’ovulation. Généralement, ce phénomène survient naturellement entre 45 et 55 ans. Cependant, certaines femmes connaissent la ménopause dès la quarantaine, voire la trentaine. C’est ce qu’on appelle la ménopause précoce ou la ménopause prématurée.

Bouffées de chaleur, douleurs mammaires, sautes d’humeur… Les symptômes de la ménopause sont bien connus des femmes et souvent redoutés à l’approche de la cinquantaine. Mais, parfois, l’arrêt du cycle menstruel, révélateur de cette période de grand chamboulement hormonal, se produit plus tôt ou plus tard. On parle de ménopause précoce lorsqu’elle survient avant l’âge de 40 ans et de ménopause tardive après 55 ans.

Confort féminin : A découvir également

Les règles douloureuses

Les douleurs menstruelles touchent 50% à 80% des femmes et peuvent être extrêmement incommodantes. Les menstruations sont le plus souvent douloureuses pendant l’adolescence et lors

Lire la suite »

La pré-ménopause

Au cours de leur vie, les femmes passent par différents cycles hormonaux. L’âge de la cinquantaine est une période souvent redoutée, puisque c’est à ce

Lire la suite »