Ménopause et vertiges

Depuis quelque temps, vous souffrez parfois d’étourdissements. De nombreuses raisons peuvent expliquer ces pertes d’équilibre à répétition : otite, vertige de Ménière, traitement médicamenteux, traumatisme de l’oreille interne… Si les vertiges se manifestent à l’approche de la ménopause, il est possible qu’elle en soit la cause. Généralement sans gravité, les vertiges ménopausiques expriment un profond bouleversement hormonal. Alors, pourquoi apparaissent-ils au moment de la ménopause et comment faire face à ce symptôme déstabilisant ? Faisons le point avec les laboratoires Monin-Chanteaud.

Le vertige : c’est quoi ?

« J’ai la tête qui tourne » ou encore « je vais tomber », ces expressions sont régulièrement utilisées par les personnes souffrant de vertiges. Et pour cause ! Le vertige donne souvent une illusion de mouvement de l’environnement ou du corps. Il résulte d’un déséquilibre sensoriel entre trois systèmes :

  • le système proprioceptif,
  • le système visuel,
  • le système vestibulaire.

Différents types de vertiges peuvent alors se manifester :

  • les vertiges positionnels paroxystiques bénins : très intenses, ils sont provoqués par un dépôt de cristaux dans l’un des canaux semi-circulaires de l’oreille interne,
  • la maladie de Ménière : l’association de la surdité, des vertiges et des acouphènes permet de diagnostiquer la maladie qui évolue par crises,
  • la névrite vestibulaire : comme son nom l’indique, elle est due à une inflammation du nerf vestibulaire. Les vertiges rotatoires s’accompagnent de nausées ou de vomissements, ainsi que d’un nystagmus.

Quant aux vertiges ménopausiques, les scientifiques ne sont pas encore parvenus à en déterminer les véritables raisons. Toutefois, certaines explications semblent plausibles.

Les vertiges en période de ménopause ou préménopause

Qui dit préménopause et ménopause, dit diminution du taux d’œstrogène et de progestérone, les hormones sexuelles féminines nécessaires au bon fonctionnement du cycle reproductif de la femme. Ce changement hormonal représente l’une des causes de vertige ménopausique les plus courantes. La santé d’autres organes vitaux comme le cœur, le pancréas et le cerveau dépend partiellement de ces hormones de fertilité. Leur chute soudaine de production peut avoir les effets suivants.

Un dysfonctionnement du métabolisme

Le système métabolique décompose les glucoses avant la livraison aux cellules. Le rôle des œstrogènes consiste à maintenir le bon fonctionnement de ce processus pour fournir assez d’énergie aux cellules de l’organisme. C’est pour cette raison qu’en période de ménopause, la baisse du taux d’œstrogènes peut entraîner des étourdissements et de la fatigue.

Des palpitations cardiaques

Les femmes ménopausées peuvent se plaindre de palpitations cardiaques durant la ménopause. Ces dernières déclenchent parfois de légers étourdissements. Nous vous recommandons de consulter un médecin pour écarter tout signe de gravité.

Des déséquilibres positionnels

Pour que nous puissions nous orienter dans l’espace, le cerveau s’appuie sur les œstrogènes. Leur diminution peut provoquer une désorientation du cerveau et une impression de déséquilibre ou de rotation du corps.

Une accélération du processus de vieillissement

Durant la ménopause, les changements hormonaux entraînent parfois une perte de fonction ou une défaillance de l’oreille interne, ainsi qu’un dysfonctionnement des différents systèmes de l’organisme.
Les étourdissements sont parfois indirectement liés à d’autres symptômes de la ménopause tels que les troubles chroniques du sommeil, les bouffées de chaleur, les migraines ou encore l’anxiété et le stress.

Les solutions pour lutter contre les vertiges

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses solutions naturelles pour soulager les vertiges ménopausiques et les étourdissements.
Vous pouvez commencer par améliorer votre hygiène de vie en adoptant de bonnes pratiques :

  • vous hydrater régulièrement : dans la journée, nous vous conseillons de boire 1,5 L d’eau environ et d’éviter la caféine, les boissons gazeuses et l’alcool,
  • maintenir des horaires de sommeil constants : afin d’améliorer le sommeil, pensez à vous coucher et à vous lever à heures régulières. Si vous en avez la possibilité, coupez les écrans 1 h 30 avant de dormir et pratiquez des exercices de relaxation pour favoriser l’endormissement,
  • manger régulièrement et en petite quantité : vous maintiendrez ainsi un taux de sucre constant dans le sang. Attention, privilégiez des aliments contenant des glucides complexes (légumes, grains entiers) et des protéines maigres (poulet, poisson, œufs),
  • vous détendre : oui… c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est sans doute le meilleur moyen d’éviter les vertiges et les étourdissements. Lorsqu’une personne est stressée ou anxieuse, elle reçoit une multitude d’informations sensorielles. Son système vestibulaire est mis à rude épreuve ! Prenez le temps de vous relaxer à l’aide d’exercices de respiration ou en pratiquant une activité physique, du yoga ou de la méditation.

Certains compléments alimentaires peuvent également vous aider à passer plus facilement le cap de la ménopause et ses inconvénients. Spécialistes du confort féminin, les laboratoires Monin-Chanteaud proposent toute une gamme de produits et compléments alimentaires pour mieux supporter les désagréments du cycle menstruel et de la ménopause. Les phytœstrogènes naturels vont contribuer au maintien de l’équilibre hormonal et à la diminution des symptômes de la ménopause.

Ménopause : A découvrir également

Ménopause et alimentation

À l’approche de la cinquantaine, de nombreuses femmes pâlissent devant leur balance et doivent se rendre à l’évidence : leur corps change. Et pour cause,

Ménopause : à partir de quel âge ?

En France, on dénombre plus de 10 millions de femmes ménopausées. Chacune d’entre elles vit un véritable bouleversement hormonal se traduisant par de nombreux symptômes

La ménopause et les sueurs nocturnes

À l’approche de la cinquantaine, les femmes vivent un véritable chamboulement hormonal portant le doux nom de ménopause. Et il n’est pas rare de voir

Ménopause et constipation

Que ce soit pendant la préménopause ou la ménopause, les femmes subissent de nombreux désagréments. Parmi eux, la constipation est l’un des symptômes les plus

La ménopause : généralités

« Source : 37°2 magazine » La ménopause est un processus physiologique naturel, une étape importante dans la vie de la femme. Le mot ménopause vient du