Lavage et hygiène du nez : solutions naturelles

L’hiver approche et avec lui les tant redoutés microbes ! Très peu le savent, mais une bonne hygiène du nez est primordiale pour se prémunir des maladies. Pour ne pas finir cloué au lit, il faut chasser les virus, bactéries et particules de pollution qui s’incrustent dans l’organisme en passant par le nez. Alors, quels sont les gestes à adopter pour prendre soin de son nez et fortifier ses défenses immunitaires ? L’hygiène nasale : première cible de l’hiver Les nourrissons et jeunes enfants bénéficient d’un lavage de nez quotidien pour éviter l’encombrement nasal. Une très bonne habitude que l’on devrait garder une fois adulte. En effet, la moitié des Français se lavent le nez lorsqu’ils souffrent d’allergie ou de rhume mais, une fois guéris, les bons réflexes partent aux oubliettes ! Pourtant, tapissé de petits cils, le nez forme une barrière naturelle contre les agents agressifs. À l’entrée, il empêche les particules polluantes de passer, puis filtre les virus, les bactéries ou encore le pollen. On peut facilement imaginer ce qui s’accumule dans les fosses nasales… Certaines maladies, comme le rhume, la rhinite allergique, la rhinopharyngite de l’adulte ou la sinusite en font leur petit nid pour l’hiver. Un nettoyage du nez régulier permet de déloger ces bactéries et d’en éviter d’autres liées à la pollution (troubles inflammatoires, pathologies pulmonaires). Pour les personnes souffrant d’allergies, cette routine préventive permet de les anticiper en éliminant les allergènes responsables des écoulements ou congestions nasales. Au même titre que le brossage des dents quotidien ou que le nettoyage des oreilles, le lavage nasal est essentiel pour renforcer l’immunité locale et limiter les risques d’infections ORL : encore faut-il avoir les bonnes pratiques !

Renforcer ses défenses immunitaires en hiver : 5 solutions efficaces

Le stock de paquets de mouchoirs est prêt mais, si l’on pouvait éviter les yeux larmoyants, le nez rouge ou encore le mal de gorge, ce serait le bonheur ! Afin que les maladies passent leur chemin cette année, il existe 5 solutions efficaces pour rester en forme tout l’hiver.

1- Bien dormir pour être en forme

Le système immunitaire peut vite s’affaiblir après quelques nuits blanches. Pour maintenir un bon taux de globules blancs, il est recommandé de dormir au minimum 7 heures.

2- Fortifier son système immunitaire avec les vitamines D

Comment parler de défenses immunitaires sans évoquer la vitamine D ? Celle-ci contribue à fabriquer des anticorps et active les globules blancs. On la retrouve dans certains aliments : les œufs, les poissons (hareng, sardine, maquereau, saumon, thon, truite), le chocolat noir (au minimum 70 % de cacao), les champignons, etc.

3- Faire une cure de magnésium

Les globules blancs sont stimulés par le chlorure de magnésium. C’est l’allié idéal pour traverser l’hiver et lutter contre la fatigue. Le magnésium se trouve en complément alimentaire, mais surtout dans les aliments tels que les sardines, les fruits de mer, le café, le cacao, les noix de cajou, les amandes, les pains et riz complets…

4- Penser à se laver les mains

On ne le répète jamais assez : les mains sont des nids à microbes. Et les bactéries sont partout : portes des toilettes, lieux publics, transports en commun… D’ailleurs, le clavier d’ordinateur ou le smartphone contiennent plus de germes que la lunette des toilettes ! Il est donc important de se laver les mains régulièrement (car les bactéries ont une espérance de vie de 3 heures sur les mains), de les frotter avec du savon au moins 30 secondes et de bien les essuyer avec un tissu à usage unique.

5- Prendre soin de soi

Activité physique régulière, lecture, relaxation, yoga… Quelle que soit la nature de l’activité pratiquée, l’essentiel est de se détendre pour éviter de se laisser submerger par la fatigue, le stress ou le surmenage, ce qui engendre un affaiblissement des défenses immunitaires.

Protéger son nez et sa gorge sans médicament pour l’hiver

Comme le nez, la gorge est mise à rude épreuve l’hiver. Pour les protéger sans médicament, voici quelques bons conseils. Se nettoyer le nez et la bouche Ce n’est une surprise pour personne, ce geste simple est essentiel pour éviter les contaminations. Le lavage de la muqueuse nasale avec une solution à base d’eau purifiée, naturellement concentrée en oligoéléments, aide à protéger l’organisme des agressions extérieures. Sans gaz propulseur, il s’adapte également à l’usage pédiatrique. Pour la gorge, outre le brossage des dents et le bain de bouche, le gargarisme à l’eau salée réduirait fortement les risques d’infections ORL. Un geste simple à inclure dans votre routine quotidienne !

Choisir le bon moment pour se laver le nez

Et pourquoi pas matin et soir ? Lors du passage dans la salle de bain au réveil, le nettoyage des fosses nasales permet de dégager le nez et de faciliter la respiration. Le soir, le lavage du nez garantit une bonne nuit de sommeil, surtout lorsqu’il est habituellement perturbé par des ronflements ou un nez bouché !

Se nettoyer le nez efficacement

… en adoptant la bonne position. Il ne s’agit pas de se mettre face au miroir et de pulvériser la solution dans le nez. Celle-ci en sortira immédiatement ! Que ce soit un enfant ou un adulte, il est préférable de s’allonger pour procéder au nettoyage nasal. Pour cela, le spray doit être inséré délicatement dans l’une des deux narines, parallèlement au visage. En relevant le contenant vers le haut, il faut exercer une légère pression pendant quelques instants. Si le produit s’écoule par l’autre narine, c’est réussi ! Pour terminer, se moucher permet de rejeter les excédents.

Boire de l’eau régulièrement

Il est recommandé de boire 1,5 à 2 l d’eau par jour, soit un verre toutes les heures. Boire de l’eau permet de lubrifier les muqueuses de la bouche et du pharynx et d’éviter la stagnation de glaires et de mucus dans la gorge.

Éviter l’alcool et le tabac

Les muqueuses y sont très sensibles et les défenses immunitaires sont affaiblies par l’alcool et le tabagisme. Peut-être une prochaine résolution ? Avec toutes ces bonnes habitudes, les microbes devraient passer leur tour pour l’hiver. Il ne reste plus qu’à se prélasser et s’adonner à ses activités préférées avant la prochaine belle saison !