Ménopause et douleurs mammaires : est-ce normal ?

À l’aube de la soixantaine, de nombreuses femmes subissent les désagréments d’un nouveau bouleversement hormonal : la ménopause. Les douleurs mammaires apparaissent comme l’un des symptômes les plus fréquents, parfois accompagnés de bouffées de chaleur, de prise de poids, de fatigue ou encore de sautes d’humeur. Les douleurs à la poitrine sont-elles systématiques à la ménopause ? Faut-il s’en inquiéter ? Et peut-on facilement s’en débarrasser ? Les laboratoires Monin-Chanteaud vous livrent dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les douleurs mammaires et la ménopause.

Les douleurs mammaires : c’est quoi ?

En règle générale, la douleur mammaire, aussi appelée « mastalgie » ou « mastodynie », arrive bien avant la ménopause. Les femmes en souffrent dès la puberté et « vivent avec » tout au long du cycle féminin. Les hormones sexuelles féminines, les œstrogènes et la progestérone, fluctuent pendant les règles, ainsi qu’au rythme des grossesses. Dans ces cas-là, les seins peuvent augmenter de volume, devenir plus sensibles et douloureux jusqu’à ce que les hormones se stabilisent.

Toutefois, les douleurs mammaires peuvent avoir d’autres origines, à commencer par… le sport ! Après un entraînement sportif, les muscles pectoraux, situés sous la poitrine, peuvent souffrir de courbatures. Pour les éviter et les soulager, appliquez une compresse chaude, étirez-vous et surtout, portez un soutien-gorge adapté. Vous éviterez ainsi les douleurs au niveau des tissus mammaires et du dos !

Au cours du cycle menstruel, le tissu mammaire fibrokystique engendre aussi quelques douleurs. Sensible aux changements hormonaux, il concerne environ 50 % des femmes de 20 à 50 ans et n’a, la plupart du temps, aucune gravité.

Peut-on avoir des douleurs mammaires pendant la ménopause ?

La réponse est OUI ! Les douleurs aux seins surviennent généralement lorsqu’il y a un déséquilibre hormonal et se manifestent aux différentes étapes de la vie d’une femme. Elles s’observent surtout au moment de la préménopause avec la diminution du taux de progestérone, ce qui rend les seins douloureux au toucher. À l’approche de la ménopause, des kystes bénins peuvent également se réveiller et provoquer une mastodynie.

Quand faut-il s’inquiéter des douleurs aux seins ?

On pense souvent, à tort, que la douleur mammaire est l’un des premiers symptômes du cancer du sein. Rassurez-vous, la plupart du temps, il s’agit d’une douleur désagréable, mais complètement inoffensive ! Dans la majorité des cas, le cancer du sein est, quant à lui, indolore.

En revanche, si vous constatez des changements, une douleur intense et inhabituelle, une sensation de chaleur, un écoulement, une grosseur ou une rougeur, consultez votre médecin. Des examens, tels qu’une radiographie des seins ou une échographie mammaire, écarteront tout risque d’infection ou de maladie. Avoir les seins gonflés et douloureux peut aussi être le signe d’une grossesse.

Comment soulager les douleurs mammaires ?

Bien que la douleur mammaire soit souvent bénigne, les femmes n’ont pas à souffrir pour autant. Il est donc important de la prendre en charge rapidement et de la soulager, si possible, de manière naturelle. Avant de prendre un traitement hormonal substitutif, il existe des gestes simples à adopter au quotidien :

  • portez un soutien-gorge de sport ou de la lingerie ajustée à votre morphologie pour bien soutenir votre poitrine. Vous pouvez également les porter la nuit lorsque vos seins vous font mal,
  • posez un coussin chauffant ou une poche de glace pendant quelques minutes pour apaiser les seins douloureux et réduire la sensation de gonflement,
  • massez les seins délicatement du centre de la poitrine aux aisselles en profitant de l’eau chaude de la douche. Cette technique améliore le drainage lymphatique et la circulation sanguine,
  • réduisez votre apport en graisses et en sel afin d’éviter la rétention d’eau. Privilégiez plutôt des fibres, des aliments complets, des fruits et des légumes qui stimulent la production d’œstrogène et diminuent les symptômes prémenstruels,
  • complétez votre rééquilibrage par des compléments alimentaires à base de soja et d’igname, particulièrement indiqués pour diminuer les fluctuations hormonales et favoriser le confort féminin.

En pharmacie et sur les sites de nos différents partenaires, retrouvez toutes les gammes de compléments alimentaires des laboratoires Monin-Chanteaud. Spécialistes du confort féminin, nous œuvrons activement pour le bien-être des femmes à toutes les étapes de leur vie.

Ménopause : A découvrir également

Ménopause et alimentation

À l’approche de la cinquantaine, de nombreuses femmes pâlissent devant leur balance et doivent se rendre à l’évidence : leur corps change. Et pour cause,

Ménopause : à partir de quel âge ?

En France, on dénombre plus de 10 millions de femmes ménopausées. Chacune d’entre elles vit un véritable bouleversement hormonal se traduisant par de nombreux symptômes

La ménopause et les sueurs nocturnes

À l’approche de la cinquantaine, les femmes vivent un véritable chamboulement hormonal portant le doux nom de ménopause. Et il n’est pas rare de voir

Ménopause et vertiges

Depuis quelque temps, vous souffrez parfois d’étourdissements. De nombreuses raisons peuvent expliquer ces pertes d’équilibre à répétition : otite, vertige de Ménière, traitement médicamenteux, traumatisme

Ménopause et constipation

Que ce soit pendant la préménopause ou la ménopause, les femmes subissent de nombreux désagréments. Parmi eux, la constipation est l’un des symptômes les plus

La ménopause : généralités

« Source : 37°2 magazine » La ménopause est un processus physiologique naturel, une étape importante dans la vie de la femme. Le mot ménopause vient du