La ménopause et les sueurs nocturnes

À l’approche de la cinquantaine, les femmes vivent un véritable chamboulement hormonal portant le doux nom de ménopause. Et il n’est pas rare de voir certaines d’entre elles rougir à la moindre occasion. La cause ? Les bouffées de chaleur ! Elles sont l’un des symptômes les plus fréquents de cette période. Survenant généralement au cours de la journée, elles se manifestent aussi durant la nuit. C’est ce qu’on appelle les sueurs nocturnes. Malheureusement, pour certaines d’entre elles, c’est un véritable calvaire. Les sueurs nocturnes les obligent parfois à se lever jusqu’à trois fois par nuit pour changer de vêtements ou de draps. Après cela, difficile d’attaquer la journée du bon pied ! Alors, peut-on s’en débarrasser ? Les laboratoires Monin-Chanteaud, spécialistes du confort féminin, vous disent tout.

La ménopause et les bouffées de chaleur

La grande problématique des femmes ménopausées ? Ne pas avoir de douche ou de piscine à disposition pour se rafraîchir au cours de la journée ! Les bouffées de chaleur surviennent à toute heure et sont parfois déroutantes lorsqu’elles se produisent en public. Elles se caractérisent par une sensation de chaleur au niveau du buste, du cou, du visage et peuvent s’accompagner de sueurs, de frissons, de rougeurs ou encore de vertiges. Pour celles qui en souffrent, il est parfois difficile d’en parler, les bouffées de chaleur étant souvent associées à un signe de vieillissement.

Pourtant, il n’y a aucune gêne à avoir. Les bouffées de chaleur sont simplement liées à d’importantes modifications hormonales. Lors de la ménopause, la baisse d’œstrogènes entraîne un dérèglement de la température corporelle au niveau de l’hypothalamus. Autrement dit, le cerveau perçoit une augmentation de la chaleur corporelle. Pour la réguler, il va donc déclencher le refroidissement du corps. C’est ainsi que les premières bouffées de chaleur apparaissent au cours de la journée. Bien souvent irrégulières, elles surviennent plusieurs fois par semaine, voire plusieurs fois par jour.

Les bouffées de chaleur pendant la nuit

Tout comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes sont associées à la chute des œstrogènes dans l’organisme. Il s’agit d’un problème fréquent se manifestant par une transpiration excessive durant la nuit. Comme elles surviennent en plein sommeil, il est d’autant plus difficile de les éviter. Résultat : les femmes qui en sont victimes se retrouvent avec un lit trempé et des nuits perturbées… Bien sûr, les personnes qui partagent leur lit en pâtissent aussi !

La consommation de boissons chaudes, d’alcool et de caféine favorisent l’apparition des sueurs nocturnes durant la ménopause. C’est également le cas de l’alimentation et du stress qui sont des facteurs aggravants de ce symptôme.

Des traitements hormonaux permettent de soulager, en partie, ces désagréments. Composés d’œstrogènes, ils régulent la température du corps. Toutefois, ils peuvent aussi faire l’objet d’effets secondaires indésirables tels que des maux de tête, des douleurs articulaires, des saignements vaginaux ou une sensibilité des seins. Il est donc important d’en mesurer toutes les conséquences avec votre médecin.

Comment diminuer les sueurs nocturnes à la ménopause ?

Si vous souffrez de sueurs nocturnes, soyez rassurée. Il existe de nombreuses solutions naturelles pour diminuer ces « chaud-froid » incessants.

Baisser la température corporelle

Avant de vous mettre au lit, prenez une douche tiède pour évacuer la chaleur corporelle. Si vous vous réveillez en pleine nuit, rafraîchissez votre visage et vos bras avec un peu d’eau froide. Effet immédiat !

Faire du sport

Transpirer pour arrêter de transpirer peut sembler paradoxal, mais c’est pourtant très efficace ! Du moins pour réduire le stress et réguler votre horloge biologique. Il n’est pas question ici de courir un marathon, mais de vous détendre durant 30 à 45 minutes lors d’une randonnée, d’une séance d’aquagym, de yoga ou encore de vélo. L’objectif est avant tout de vous faire plaisir et de prendre du temps pour vous !

Porter des vêtements respirants

Même s’il est agréable à porter, le pyjama pilou reste dans le dressing. À la place, optez plutôt pour des vêtements légers en coton ou en lin pour absorber la transpiration et remplacez votre couette épaisse par des draps plus légers.

Bien s’hydrater

Buvez de l’eau régulièrement pour éliminer les éléments déclencheurs consommés durant la journée comme la caféine, l’alcool ou la nourriture épicée (et, si possible, évitez-les).

Se relaxer

Avant de vous coucher, prenez le temps de vous relaxer pour éviter le stress et les cauchemars durant la nuit.

Consommer du soja

Les plantes comme le soja libèrent des phyto-œstrogènes, des œstrogènes naturels, qui soulagent certains symptômes de la ménopause et plus particulièrement les bouffées de chaleur.

Les laboratoires Monin-Chanteaud disposent d’une gamme de compléments alimentaires naturels à base de germe de soja et d’igname afin de mieux supporter les sueurs nocturnes et les divers signes révélateurs de la ménopause.

Confort féminin : A découvrir également

Ménopause et alimentation

À l’approche de la cinquantaine, de nombreuses femmes pâlissent devant leur balance et doivent se rendre à l’évidence : leur corps change. Et pour cause,

Ménopause : à partir de quel âge ?

En France, on dénombre plus de 10 millions de femmes ménopausées. Chacune d’entre elles vit un véritable bouleversement hormonal se traduisant par de nombreux symptômes

Ménopause et vertiges

Depuis quelque temps, vous souffrez parfois d’étourdissements. De nombreuses raisons peuvent expliquer ces pertes d’équilibre à répétition : otite, vertige de Ménière, traitement médicamenteux, traumatisme

Ménopause et constipation

Que ce soit pendant la préménopause ou la ménopause, les femmes subissent de nombreux désagréments. Parmi eux, la constipation est l’un des symptômes les plus

La ménopause : généralités

« Source : 37°2 magazine » La ménopause est un processus physiologique naturel, une étape importante dans la vie de la femme. Le mot ménopause vient du