Ménopause et alimentation

À l’approche de la cinquantaine, de nombreuses femmes pâlissent devant leur balance et doivent se rendre à l’évidence : leur corps change. Et pour cause, elles vivent une période difficile et parfois bouleversante plus connue sous le nom de ménopause. Tandis que certaines s’en sortiront avec quelques bouffées de chaleur et sautes d’humeur, d’autres prendront du poids et verront la cellulite s’installer. Cependant, ces petits kilos en plus n’ont rien d’inéluctable. En adaptant son alimentation et son activité physique, il est tout à fait possible de conserver son poids de forme. Les laboratoires Monin-Chanteaud vous conseillent.

Prise de poids à la ménopause : qu’est-ce qui se passe ?

En pleine ménopause, peut-être avez-vous remarqué certains effets physiologiques comme des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, de la rétention d’eau, des douleurs mammaires ou encore de la fatigue. À ceux-là, s’ajoutent parfois une prise pondérale et une modification corporelle. Autrement dit, les cellules graisseuses s’accumulent davantage au niveau du ventre, alors qu’en temps normal, elles s’installent plutôt autour des cuisses, des jambes et des fesses.

Ce phénomène est totalement naturel. À la ménopause, la chute des hormones féminines provoque un déséquilibre qui “masculinise” la répartition des graisses. La colopathie fonctionnelle, la constipation et les ballonnements viennent renforcer cette sensation de gonflement abdominal, ainsi que la prise de poids au niveau de l’abdomen.

Adapter son alimentation à la ménopause

Le métabolisme ralentit dès la préménopause. En moyenne, les femmes brûlent 150 calories de moins chaque jour. Alors, rien qu’un “petit excès” peut vite se transformer en kilos difficiles à perdre. De plus, avoir quelques bourrelets au niveau du ventre ne signifie pas qu’il y a “juste” un peu de graisse sous la peau. On accumule surtout de la graisse viscérale autour des organes et plus particulièrement du cœur. C’est donc un véritable facteur de maladies cardio-vasculaires.

Pour éviter d’en arriver là, il n’y a qu’un seul mot d’ordre : équilibre alimentaire et physique !

Commencez d’abord par vous assurer d’avoir un bon apport en vitamine D et en calcium, afin de préserver votre capital osseux.

Puis, consommez régulièrement des protéines (œufs, poisson, viande…). Elles jouent un rôle essentiel dans le maintien de la masse musculaire.

Les fibres, quant à elles, régulent le transit. Elles ralentissent notamment l’absorption des graisses et des sucres. Alors, n’hésitez pas à avoir la main lourde sur les fruits et les légumes !

Enfin, les glucides complexes tels que les légumes secs, les céréales et les féculents vous éviteront les fringales en pleine journée et les craquages alimentaires.

Dernier conseil, pour favoriser le drainage, buvez régulièrement de l’eau ou des tisanes à base de queues de cerises, de pissenlit, de fleur d’hibiscus ou de reine des prés. Ces plantes, agissant contre les troubles du sommeil, aident à mieux gérer les déséquilibres hormonaux et limitent le stockage des graisses.

Pratiquer une activité physique régulière

Une alimentation équilibrée aura plus d’impact sur votre santé si elle est accompagnée d’une activité physique ou sportive régulière. Faire du sport vous permet de préserver la masse musculaire, voire de l’augmenter, mais aussi de tonifier les muscles, affiner la silhouette et combattre la cellulite.

Idéalement, pratiquez une demi-heure d’activité modérée chaque jour, telle que la marche ou les pilâtes, et au minimum 20 minutes d’activité à plus forte intensité une à deux fois par semaine. Natation, danse, footing, vous avez l’embarras du choix ! Et surtout, n’oubliez pas d’y prendre plaisir, car en bougeant, vous prenez soin de votre corps, mais surtout de votre mental !

Anticiper la prise de poids à l’arrivée de la ménopause

À la ménopause, la prise de poids est une étape naturelle liée au processus de vieillissement et à la modification du métabolisme.
Toutefois, ce n’est pas une fatalité, puisqu’il est possible de l’anticiper.

Comment ?

en évitant la sédentarité : si vous mangez comme “avant” et que vous vous dépensez peu, il y a de fortes chances pour que la diminution de la dépense énergétique ait des conséquences sur votre balance. De plus, c’est une période favorable aux grignotages et aux compulsions alimentaires. Alors, comme dit plus tôt, pratiquez une activité physique régulière,

en déclinant les régimes stricts : cela peut vous surprendre, mais faire un régime restrictif perturberait encore plus votre organisme. Préférez un retour progressif à une alimentation équilibrée,

en luttant contre le stress : planifiez dans votre agenda des moments rien que pour vous pour pratiquer la relaxation, le yoga, la méditation ou encore la cohérence cardiaque. C’est aussi l’occasion de prendre rendez-vous dans un centre de soin pour un massage drainant afin de lutter contre la rétention d’eau et la cellulite,

en adoptant des solutions naturelles : tournez-vous vers la naturopathie ou les compléments alimentaires à base de soja et d’igname. Ils ont pour avantage de prévenir les manifestations fonctionnelles de la ménopause et, par conséquent, la prise de poids.

Les laboratoires Monin-Chanteaud vous proposent, à cet effet, une gamme de compléments alimentaires spéciale “Confort Féminin” que vous pourrez retrouver en pharmacie et sur les sites des partenaires. N’hésitez pas à demander conseil et n’oubliez pas : prenez soin de vous !