Ménopause et constipation

Que ce soit pendant la préménopause ou la ménopause, les femmes subissent de nombreux désagréments. Parmi eux, la constipation est l’un des symptômes les plus courants. Toutefois, cet inconfort intestinal n’a rien d’irréversible. Il est important d’en comprendre les causes pour mieux réagir et trouver des solutions naturelles pour y remédier. Dans cet article, les laboratoires Monin-Chanteaud vous expliquent les raisons des troubles du transit à la ménopause et comment limiter rapidement la constipation.

La constipation : définition

Douleurs abdominales, ballonnements, inconfort… Depuis quelque temps, vos intestins vous jouent des tours. Sachez qu’en France, la constipation touche une personne sur cinq dont la plupart sont des femmes et/ou des personnes âgées.
On parle de constipation lorsque le patient va à la selle moins de 3 fois par semaine et que ce dysfonctionnement intestinal se répète dans la durée.
On constate deux mécanismes en cause :

  • un gros intestin « paresseux » : le tube intestinal se contracte mal et ralentit la progression des selles,
  • un dessèchement des selles : le gros intestin déshumidifie les selles, mais lorsque celles-ci stagnent trop longtemps dans l’intestin, elles se dessèchent. Cette réabsorption d’eau rend leur élimination plus difficile.

Généralement occasionnelle, la constipation est souvent d’ordre psychosomatique ou liée à un changement d’habitude. Toutefois, d’autres facteurs peuvent provoquer son apparition brutale ou chronique tels qu’une maladie, une mauvaise hygiène de vie ou encore un traitement médical.

Pourquoi le transit est modifié pendant la ménopause ?

Fortement liée aux hormones, la constipation peut se réveiller à différentes étapes de la vie d’une femme. Elle survient pendant le cycle menstruel, la grossesse, la préménopause ou la ménopause. La baisse de production des hormones féminines, l’œstrogène et la progestérone, en est directement à l’origine.

Avec le manque de progestérone, le côlon ralentit. Ce dysfonctionnement implique un assèchement des selles.

Habituellement, l’œstrogène régule le taux de cortisol (l’hormone du stress) dans le corps, mais pendant la ménopause, la diminution d’œstrogène engendre une augmentation du niveau de cortisol. Par conséquent, on observe une baisse de production des acides intestinaux et une augmentation des problèmes intestinaux.

Autre facteur de constipation chez la femme ménopausée, la perte de tonicité du périnée rend également l’expulsion des selles difficile.

Les symptômes de constipation à la ménopause

Chez les femmes ménopausées, les symptômes de constipation les plus fréquents sont :

  • d’importantes poussées pour l’évacuation des selles,
  • une évacuation partielle des selles,
  • des selles plus sèches et plus dures,
  • une irrégularité du transit intestinal.

Limiter la constipation naturellement

Il existe plusieurs méthodes naturelles pour atténuer la constipation et limiter ses conséquences sur le transit intestinal.

L’alimentation

Changer ses habitudes alimentaires est sans doute l’une des premières mesures à prendre pour éviter la constipation pendant la ménopause. Nous vous conseillons de :

  • manger des fibres : les fibres aident à lutter contre la constipation. On en trouve dans les légumes, les fruits, les céréales complètes, les fruits secs et les légumineuses (lentille, pois chiche, soja, haricot sec…),
  • manger des fruits favorisant le transit : vous connaissez sans doute la réputation des pruneaux, mais savez-vous que les bananes, les melons ou encore les kiwis ont des vertus laxatives ?
  • vous hydrater régulièrement : boire de l’eau donne une meilleure consistance aux matières fécales,
  • mâcher correctement : vous éviterez ainsi les reflux gastriques et les douleurs abdominales,
  • manger à heures régulières : pour faciliter le transit intestinal, il faut donner de bonnes habitudes à votre organisme. Évitez autant que possible le grignotage entre les repas.

La rééducation du périnée

En vieillissant, le périnée se fatigue, se relâche et perd de sa tonicité. Conséquence : le passage aux toilettes devient très compliqué. Soyez rassurée, vous pouvez encore le rééduquer ! Pour cela, prenez rendez-vous avec votre médecin qui vous prescrira, si nécessaire, des séances de kinésithérapie. Cette rééducation périnéale vous aidera également à lutter contre les descentes d’organes, les fuites urinaires et les douleurs dorsales.

Le massage du ventre

Si vous souffrez de douleurs intestinales, vous pouvez réaliser de légères pressions en commençant par le bas du ventre à droite et en remontant progressivement. Massez toujours de façon circulaire en respectant le sens des aiguilles d’une montre. Votre ventre gargouille ? Bonne nouvelle ! Votre système digestif se remet en état de marche !

Les bonnes pratiques aux toilettes

Soulager les problèmes de constipation commence par adopter de bonnes pratiques aux toilettes. Si vous ressentez le besoin urgent d’aller à la selle, ne vous retenez surtout pas ! Les selles risqueraient de durcir et de stagner dans le côlon.
Pensez également à vous mettre dans une bonne position pour aller aux toilettes. Idéalement, placez vos pieds sur un marchepied et remontez les genoux au-dessus des hanches. Penchez-vous légèrement pour aligner le côlon et favoriser la défécation.

Les compléments alimentaires

Si malgré tous vos efforts, les problèmes de constipation perdurent, vous pouvez vous aider de compléments alimentaires naturels. Ils éviteront l’installation durable de la gêne intestinale. Les laboratoires Monin-Chanteaud vous invitent à découvrir leur gamme spéciale « confort féminin » en pharmacie ou sur leurs sites partenaires.

Ménopause : A découvrir également

Ménopause et alimentation

À l’approche de la cinquantaine, de nombreuses femmes pâlissent devant leur balance et doivent se rendre à l’évidence : leur corps change. Et pour cause,

Ménopause : à partir de quel âge ?

En France, on dénombre plus de 10 millions de femmes ménopausées. Chacune d’entre elles vit un véritable bouleversement hormonal se traduisant par de nombreux symptômes

La ménopause et les sueurs nocturnes

À l’approche de la cinquantaine, les femmes vivent un véritable chamboulement hormonal portant le doux nom de ménopause. Et il n’est pas rare de voir

Ménopause et vertiges

Depuis quelque temps, vous souffrez parfois d’étourdissements. De nombreuses raisons peuvent expliquer ces pertes d’équilibre à répétition : otite, vertige de Ménière, traitement médicamenteux, traumatisme

La ménopause : généralités

« Source : 37°2 magazine » La ménopause est un processus physiologique naturel, une étape importante dans la vie de la femme. Le mot ménopause vient du