Le stress c’est quoi ?

Dans une vie à 1 000 à l’heure, rares sont ceux qui contournent les effets désagréables du stress. Face aux nombreuses sollicitations et au rythme toujours plus important imposé par la société moderne, le corps humain résiste de plus en plus difficilement. Que ce soit une réaction physique, mentale ou les deux, l’afflux de stimuli provoque, à la longue, un réflexe de « survie » qui se traduit par du stress. Alors, qu’est-ce que le stress et comment le repérer pour y faire face rapidement ? Focus sur ce mal du 21e siècle.

Qu’est-ce que le stress ?

Alors que nous recherchons à éviter à tout prix les conséquences physiques et émotionnelles du stress, nos ancêtres le voyaient plutôt comme une nécessité et non comme un problème !

Définition

Ce sont les hommes préhistoriques et leur instinct de survie qui nous offrent cette belle leçon. En situation de stress, il nous arrive encore aujourd’hui d’avoir les jambes qui tremblent ou d’avoir une impression de « jambes en coton ». Mais cette manifestation du corps servait, à l’époque, à donner l’énergie nécessaire aux hommes pour fuir ou affronter une menace (un mammouth, par exemple).

En libérant des hormones, l’hypothalamus, une glande située dans le cerveau, entraîne un mécanisme psychologique utile pour faire face à une urgence, un changement ou un danger imminent. Tant qu’il est maîtrisé, le stress est une réaction naturelle, voire un moteur. C’est vrai, parler devant un auditoire est bien moins alarmant qu’un animal pour qui vous serviriez de repas. Dans ce cas, le stress permet d’améliorer ses capacités et de stimuler ses performances.

Les causes du stress

Il existe deux phases enclenchées par le mécanisme du stress :

1- La phase d’alarme : à cette étape, l’individu est stimulé par un « agent stresseur ». Son organisme sécrète de l’adrénaline afin de préparer le corps à agir plus rapidement. Les sens, la force musculaire et les réflexes sont décuplés pour répondre à la situation.

2- La phase de résistance : pendant la première phase, le corps dépense de l’énergie. Pour compenser, l’organisme libère après quelques minutes d’autres hormones comme le cortisol, les endorphines, la sérotonine, la dopamine… Une fois le stress évacué, le métabolisme reprend ses habitudes malgré la sensation d’épuisement.

Le stress se manifeste différemment selon l’âge, la personnalité, l’histoire personnelle ou encore l’état de santé d’une personne. La vision d’une même situation peut engendrer des réactions totalement différentes.

De nos jours, une situation de stress peut survenir après :

  • un changement d’habitudes : un nouveau contrat de travail, un divorce, un déménagement ou l’apparition d’une maladie ;
  • un rythme épuisant : école, travail, famille et accroissement des responsabilités ;
  • un traumatisme : violence, accident, agression…

Comment reconnaître les symptômes du stress ?

Selon son origine, son intensité et sa durée dans le temps, le stress se manifeste de deux manières : le stress aigu et le stress chronique. Quelles sont leurs différences ?

Le stress aigu

Ce type de stress survient généralement lors d’une menace soudaine (un accident, une catastrophe naturelle, une situation dangereuse, etc.), un événement inhabituel ou troublant (une mauvaise nouvelle, une dispute, une remarque, etc.). Le stress aigu se traduit par une émotion particulièrement brutale et intense.

Les symptômes les plus courants sont :

  • des crampes ;
  • des tremblements ;
  • des sueurs ;
  • des essoufflements ;
  • des palpitations cardiaques ;
  • des crises d’angoisse ou de panique.

Chez les personnes fragilisées, cette manifestation intense peut mener à de graves conséquences : un infarctus du myocarde ou un arrêt cardiaque.

Le stress chronique

À force d’une exposition répétée au stress, l’individu entre dans une phase d’épuisement. Pendant ce temps, l’organisme sécrète tranquillement ses hormones de stress et puise dans ses réserves énergétiques pour affronter ce chamboulement intérieur. La personne touchée par le stress chronique a des difficultés à gérer son quotidien et présente des troubles psychologiques et physiques plus conséquents. Il faut savoir que certaines personnalités y sont bien plus sujettes que d’autres : les compétiteurs, perfectionnistes, impatients, exigeants, challengers… En bref, les personnes en quête de reconnaissance.

Aussi, le travail est souvent facteur de stress chronique : un manque de considération ou de communication, trop de responsabilités, une situation de harcèlement, une organisation aléatoire…

La précarité sociale, les conflits familiaux, les violences conjugales, une histoire personnelle bouleversante ou encore une maladie génétique, parasitaire ou virale sont d’autres sources réelles de stress chronique.

Sans surprise, le stress chronique engendre des problèmes d’ordre psychique (saute d’humeur, émotions exacerbées, agressivité, anxiété, attaque de panique, perte de confiance en soi…) et d’apprentissage (défaut de mémoire, manque de concentration, difficulté à prendre des décisions ou des initiatives…).

Malheureusement, ce n’est pas fini ! Le stress chronique affecte aussi l’état de santé physique :

  • il favorise l’hypertension artérielle ;
  • il augmente le taux de mauvais cholestérol dans le sang ;
  • il entraîne une prise de poids ;
  • il accentue le manque d’énergie et la sédentarité ;
  • il incite à la consommation de tabac, d’alcool ou la prise de médicaments.

Pour repérer le stress, d’autres symptômes se manifestent habituellement : la fatigue, les insomnies et troubles du sommeil, la perte de vigilance, l’irritabilité, la baisse de moral, les douleurs (poitrine, estomac, ventre), la perte d’appétit et les problèmes digestifs, le burn-out ou encore la dépression.

Comment lutter contre le stress ?

Pour lutter contre le stress, des solutions naturelles efficaces sont faciles à mettre en place :

  • La pratique d’une activité relaxante : sport, cohérence cardiaque, relaxation, yoga, méditation en pleine conscience… Si franchir les portes d’une salle peut paraître insurmontable, des applications pour smartphone offrent la possibilité de s’affranchir rapidement d’un nouveau mode de vie « à la cool ».
  • Les remèdes naturels contre le stress : différentes plantes et fleurs sont reconnues pour leurs propriétés anti-stress, antidépressives et apaisantes (le millepertuis, le houblon, les fleurs et feuilles de mélisse, la valériane, la passiflore, l’escholtzia, la rhodiole, le mucuna).
  • Les compléments alimentaires : sans principes actifs chimiques, l’association de plantes améliore la qualité du sommeil et favorise la relaxation.

La caféine, le tabac, l’alcool ou les substances illicites ne font pas bon ménage avec le stress et risquent même de l’accentuer : une bonne occasion de prendre soin de sa santé !

Selon une enquête d’OpinionWay, le stress est désormais rentré dans les mœurs. En effet, 9 Français sur 10 déclarent être stressés et 1 tiers d’entre eux sont conscients de ne rien mettre en œuvre pour le prévenir ou y faire face. Pourtant, en cas de surmenage ou de retentissements sur l’état général de l’individu, il est indispensable de consulter un médecin ou un psychologue pour en parler.