Douleurs articulaires : ce qu’il faut savoir

Avec les 360 articulations qui composent le corps humain, nous sommes tous sujets aux douleurs articulaires. D’après les études, plus de 90 % des Français affirment en avoir déjà souffert. Si elles concernent principalement les personnes âgées, elles sont bien souvent révélatrices d’une inflammation ou d’une infection. Alors, pourquoi a-t-on mal aux articulations ? Et comment soulager ces douleurs parfois invalidantes ?

Qu’est-ce qu’une douleur articulaire ?

Avant d’évoquer les douleurs articulaires, avez-vous connaissance des différentes zones qui forment l’articulation ? Pour le savoir, faisons un point anatomique :
  • Le cartilage articulaire : il s’agit d’un tissu qui enveloppe la surface des extrémités osseuses de l’ensemble des articulations mobiles.
  • La capsule articulaire : cette partie couvre et délimite les articulations mobiles grâce à une membrane fibreuse et souple. Avec l’aide des ligaments, elle assure la stabilité et le maintien des structures articulaires.
  • La membrane synoviale : cette membrane recouvre les parois internes de la capsule articulaire. Elle produit le liquide synovial qui facilite les mouvements, fournit les nutriments et élimine les déchets ou corps étrangers.
  • Les ligaments articulaires : ils relient les os entre eux et permettent d’effectuer les mouvements du quotidien.
D’autres structures comme le ménisque, les bourses séreuses ou les tendons, permettent le bon fonctionnement de l’articulation et la protègent des impacts. La douleur articulaire, quant à elle, se manifeste lorsque l’un de ces éléments est atteint. Elle résulte d’une inflammation de la membrane synoviale. Cette réaction entraîne une surproduction du liquide synovial qui finira par attaquer le cartilage, l’os et parfois les tendons. Un œdème se forme et provoque un gonflement de la zone inflammatoire. Les hanches, les mains ou les genoux sont les articulations les plus touchées. Lorsque la douleur devient aiguë et/ou régulière, on parle alors de douleur chronique ou arthrite. Cette pathologie se décline en une centaine d’affections différentes. Elles peuvent être bénignes, comme la tendinite, ou plus handicapantes telles que l’arthrite rhumatoïde.

Douleurs des articulations : quelles sont leurs origines ?

On pense souvent, à tort, que seules les personnes âgées peuvent souffrir de douleurs chroniques. Si l’usure naturelle des os et des articulations en est la cause la plus connue, d’autres éléments peuvent être à l’origine de cette affection qui touche toutes les générations :
  • Une origine traumatique : quand on est plutôt maladroit, une chute est vite arrivée ! Sans compter les accidents dont les conséquences peuvent être irréversibles, un coup ou un étirement sans échauffement peuvent endommager l’articulation. Avec le choc, des entorses, des fractures ou encore des ruptures ligamentaires laissent, à long terme, des séquelles sur la santé osseuse.
  • Une origine mécanique : la douleur se calme au repos et s’intensifie à l’effort ? Il s’agit peut-être d’une douleur mécanique. Certains tissus ont tendance à s’user avec le temps, mais également à la suite d’un traumatisme, d’un mouvement répété, d’une hérédité familiale ou d’une malformation. L’arthrose, la cause la plus répandue, atteint le cartilage et réveille la douleur.
  • Une origine inflammatoire : l’ensemble des zones qui composent l’articulation peuvent être au départ d’une inflammation. La tendinite ou la bursite sont liées à une partie bien précise, tandis que l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde ou d’autres rhumatismes inflammatoires attaquent l’entièreté de l’articulation.
  • Une origine infectieuse : si une forte fatigue accompagnée de fièvre s’installe, la douleur articulaire peut être liée à une infection. Des virus comme la grippe, l’hépatite, le Chikungunya ou une infection bactérienne nécessitent une visite médicale d’urgence. Proche d’une maladie infectieuse, la goutte se développe par le dépôt de cristaux d’urate de sodium dans l’articulation.

Comment prévenir ou soulager les douleurs ?

Les précautions pour prévenir les maux d’articulations

Lorsque les articulations douloureuses se manifestent de manière régulière ou aigüe, l’avis du médecin ou d’un rhumatologue est primordial. En attendant, pour prévenir les douleurs, la pratique d’étirements musculaires au réveil et au cours de la journée soulage l’ossature. Avec une bonne hydratation, une activité sportive modérée et adaptée à sa morphologie, ainsi qu’une hygiène de vie raisonnable, toutes les conditions sont réunies pour garder des articulations en bonne santé ! À toutes les étapes de la vie, nous pouvons présenter des fragilités osseuses. S’il est difficile d’en prendre conscience et d’écouter son corps, le repos de la partie affectée est parfois la meilleure des solutions. S’il s’agit d’un léger traumatisme, la pose d’une poche de glace, plusieurs fois par jour, sur la zone douloureuse devrait atténuer, petit à petit, la douleur.

Les compléments alimentaires, un remède naturel

Malgré toutes ces bonnes intentions, les articulations continuent à faire mal et les déplacements sont de plus en plus contraignants. Peut-on soulager les douleurs grâce aux compléments alimentaires ? À base de vitamines (C, D, K2) et minéraux, ils sont une alternative naturelle et efficace pour protéger et conserver son capital osseux. Leur composition contribue à la régénération et au renforcement de l’ensemble de l’articulation. En cas d’allergie ou d’intolérance, un avis médical est nécessaire avant toute prise de compléments alimentaires.

Douleurs articulaires : A découvrir également