Arthrose : à quel âge

En France, 17 % de la population générale, soit près de 10 millions d’individus, souffrent de l’arthrose. Au regard du nombre croissant de personnes atteintes par cette pathologie, l’arthrose constitue un véritable problème de santé publique. Le plus souvent associée au vieillissement, elle touche aujourd’hui de plus en plus de jeunes adultes âgés d’une vingtaine d’années et plus. La plupart du temps, il s’agit d’une arthrose du genou, d’une arthrose cervicale ou encore d’une arthrose de la hanche liée à la pratique d’un sport de haut niveau, à une mauvaise posture ou à des traumatismes accumulés. Mais pour ces patients en pleine activité, cette maladie articulaire représente un vrai handicap. Certains d’entre eux doivent alors envisager une adaptation de leur mode de travail et de vie. Alors, comment prévenir et soulager l’arthrose chez les jeunes ? Les laboratoires Monin-Chanteaud vous disent tout sur cette maladie qui n’a plus d’âge.

L’arthrose : pas seulement une maladie de l’âge

Avec l’âge, les douleurs articulaires sont souvent justifiées par une poussée d’arthrose caractérisée par une destruction progressive du cartilage.

Ce tissu, composé de cellules chondrocytes, recouvre l’os au niveau des articulations et a pour fonction d’amortir les pressions exercées par les mouvements de l’articulation sur les structures osseuses.

Lorsque le cartilage s’affine, les pressions subies par l’articulation sont de plus en plus importantes. L’os sous chondral est alors fragilisé à son tour. Pour se défendre, il forme des excroissances d’os appelées “ostéophytes”. Ces ostéophytes se développent surtout autour de l’articulation des doigts sous la forme de nodosités. C’est donc pour cette raison que certaines personnes atteintes d’arthrose ont les doigts fortement déformés. Néanmoins, l’arthrose peut toucher d’autres articulations dont les plus fréquentes sont la hanche, le genou et la colonne vertébrale. Bien que 60 % des patients ne souffrent d’aucune douleur, les 40 % restants se plaignent d’une perte d’élasticité, d’inflammations, de raideurs, de douleurs articulaires et chroniques plus intenses au réveil.

L’âge continue d’être le facteur de risque le plus important de cette pathologie, et ce, dès la quarantaine. Cependant, l’arthrose peut aussi être favorisée par une prédisposition familiale, une surcharge mécanique de l’articulation (anomalie architecturale, surpoids…) ou encore un dysfonctionnement hormonal ou métabolique (diabète, etc.). Mais ces raisons justifient-elles l’apparition de plus en plus précoce de cette maladie ?

Pourquoi de plus en plus d’arthrose chez les jeunes ?

L’arthrose prématurée, survenant chez les adultes de 20 à 40 ans, représente une vraie difficulté clinique puisqu’avec le temps, les traitements laissent souvent place à l’arthroplastie malgré le jeune âge des patients. Il est donc intéressant de savoir pourquoi les enfants et petits-enfants peuvent aussi être concernés par cette maladie handicapante et dégénérative. En réalité, l’apparition précoce de cette maladie survient pour les mêmes raisons que pour les personnes âgées :

  • une prédisposition génétique,
  • une blessure articulaire,
  • une surcharge pondérale,
  • une pratique sportive intensive,
  • un traumatisme articulaire
  • une lésion du cartilage
  • une mauvaise posture due à un mode de vie sédentaire,
  • une dysplasie du squelette,
  • un syndrome d’Ehlers-Danlos,
  • etc.

Il est très important de dépister et traiter ces facteurs de risque au plus vite afin d’éviter une trop grande évolution de l’arthrose. En effet, chez les jeunes adultes, l’activité est telle que les pressions exercées sur le cartilage deviennent rapidement handicapantes et difficiles à vivre au quotidien.

Prévenir et soulager l’arthrose chez les jeunes

Malheureusement, l’arthrose ne se guérit pas et la détérioration du cartilage est irréversible. Ce n’est pas pour autant que les malades sont obligés de la subir sans agir ! Le médecin spécialiste est la personne la plus compétente pour prendre en charge cette pathologie. Bien souvent, elle est traitée par des médicaments antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou encore par des injections intra-articulaires d’acide hyaluronique ou de corticoïdes. Mais parfois, une bonne hygiène de vie et des solutions naturelles peuvent suffire à prévenir et à soulager l’arthrose chez les jeunes. En voici quelques-unes :

  1. Pratiquez une activité sportive régulière : pour éviter les douleurs, la tendance est plutôt à l’immobilisme. Or, le sport les atténue, améliore la mobilité et la qualité de vie. Il est néanmoins recommandé de privilégier certaines disciplines comme la marche, le vélo, la natation, le yoga ou les pilates. Vous éviterez ainsi les chocs et améliorerez votre souplesse grâce aux étirements.
  2. Bougez régulièrement : la plupart des jeunes actifs ont une activité professionnelle sédentaire qui les oblige à rester assis toute la journée devant un ordinateur. Si c’est votre cas, il est important de faire des pauses régulièrement pour vous étirer et éviter l’inflammation des articulations. Rapprochez-vous de votre kinésithérapeute qui saura vous conseiller des exercices adaptés aux spécificités de votre maladie.
  3. Rééquilibrez votre alimentation : une alimentation trop riche en graisses peut être à l’origine d’une surcharge pondérale. Il convient alors de rééquilibrer son alimentation et d’avoir un apport suffisant de protéines afin de lutter contre l’état inflammatoire. Idéalement, consommez des fruits et des légumes, ainsi que des aliments riches en bons acides gras et en fibres. Aussi, privilégiez des modes de cuisson plus sains comme la vapeur, la plancha, les papillotes et le four.
  4. Optez pour des solutions naturelles : des études ont démontré qu’une carence en vitamines D peut influencer l’évolution de l’arthrose. Il peut être intéressant de vous supplémenter en vitamine D et, notamment, en glucosamine, molécule naturellement présente dans l’organisme indispensable à la bonne santé du cartilage.
  5. Arrêtez les toxines : la consommation de tabac et de plats industriels engendre une forte concentration des toxines dans le corps. Ces dernières finissent par se fixer dans les articulations, ce qui accélère la destruction du cartilage. Alors, éliminez autant que possible le gluten, les produits laitiers et les sucres industriels en faveur des fruits et des légumes !
  6. Consultez un(e) osthéopathe : en cas d’arthrose, la membrane synoviale, qui irrigue le cartilage et huile les articulations, se raréfie. L’ostéopathie peut apporter un afflux de liquide par le biais de techniques à visée circulatoire. Pensez-y !

Vous souhaitez prévenir ou soulager votre arthrose ? Les laboratoires Monin-Chanteaud vous proposent de découvrir en pharmacie ou sur les sites de ses partenaires sa gamme spéciale “os et articulations” pour conserver un bon capital osseux. Votre santé osseuse est essentielle, préservez-la !

Douleurs articulaires : A découvrir également

Les différents types d’arthrose

Avec près de 10 millions de personnes concernées, l’arthrose est la maladie articulaire la plus répandue en France. Elle se caractérise par une dégradation du

Qu’est-ce qui provoque l’arthrose ?

Phénomène de santé publique, l’arthrose touche près de 17 % de la population française. Cette maladie chronique se caractérise par une dégradation progressive du cartilage