Les symptômes de la préménopause

Marquée par l’arrêt total des menstruations et de l’ovulation, la ménopause succède à une phase de fluctuation hormonale plus connue sous le nom de préménopause ou périménopause. L’approche de cette étape marquante dans la vie d’une femme entraîne avec elle son lot de désagréments. En effet, ce processus naturel s’accompagne de symptômes plus ou moins difficiles à supporter. Certains peuvent même devenir handicapants d’un point de vue social et/ou professionnel. Quels sont ces symptômes ? La prise de poids est-elle inévitable ? Monin-Chanteaud vous informe et vous conseille sur les différentes solutions naturelles pour mieux vivre la préménopause.

Les symptômes les plus fréquents

Pour rappel, la préménopause se manifeste entre 2 et 5 ans avant la ménopause. Le dérèglement de l’activité ovarienne, caractérisé par une baisse progressive de la production des hormones sexuelles féminines (la progestérone et les d’œstrogènes), produit un ensemble de changements physiques et psychologiques que chaque femme vit de manière unique. Certaines d’entre elles peuvent même ne jamais s’en apercevoir.
Dès lors qu’on évoque la ménopause, on l’associe systématiquement aux bouffées de chaleur. C’est vrai, elles sont l’un des signes les plus fréquents, mais elles s’accompagnent bien souvent d’autres symptômes.
La poitrine et l’utérus s’adaptent au cycle féminin. En tant que récepteurs d’hormones, ils sont d’excellents repères pour reconnaître les premiers signaux de la ménopause. Un cycle menstruel plus long, des règles abondantes et des seins douloureux signalent une surproduction d’œstrogènes. À l’inverse, la baisse du taux d’œstrogènes se traduit par des cycles plus courts, un retard voire une absence de règles, ainsi que par les « fameuses » bouffées de chaleur.
Malheureusement, le diagnostic de la préménopause se complique quand d’autres symptômes s’invitent à la fête. Les laboratoires Monin-Chanteaud vous présentent les plus fréquents.

Les sautes d’humeur

Quelle femme n’a jamais fait l’objet d’une remarque associant son irritabilité et son cycle menstruel ? Sachez que la préménopause est une période toute aussi délicate et propice aux changements d’humeur. Les fluctuations hormonales déséquilibrent les niveaux de sérotonine et engendrent par la même occasion du stress, de l’anxiété, de la tristesse ou encore de la nervosité. Une bonne occasion de pratiquer une activité sportive, n’est-ce pas ?

La libido

Sensibles à la baisse du taux d’œstrogènes et de testostérones, les parois vaginales s’assèchent et s’affinent. Le manque de lubrification rend les rapports sexuels plus douloureux et vulnérables aux infections. Ces changements hormonaux peuvent parfois avoir des conséquences sur la libido.

La fatigue

Durant la préménopause et la ménopause, les bouffées de chaleur se manifestent aussi la nuit. C’est ce qu’on appelle les sueurs nocturnes. Aggravées par le stress, ces dernières impactent de façon négative la qualité du sommeil. Les femmes préménopausées se plaignent fréquemment d’une fatigue chronique, ainsi que de nombreuses pertes de mémoire.

Les cheveux et la peau

Avec les fluctuations hormonales, la sécheresse s’applique également aux ongles et aux cheveux qui peuvent être plus cassants. On remarque également une augmentation de l’acné, des rides, des taches de vieillesse, mais aussi de la pilosité. Rassurez-vous, toutes les femmes ne sont pas concernées.

La prise de poids lors de la ménopause

Lors de la ménopause, les changements hormonaux peuvent avoir un impact direct sur la faim. Ils impliquent également une nouvelle répartition des graisses qui, habituellement, ont tendance à se fixer dans les hanches et les cuisses. Cette fois, elles préféreront se loger au niveau du ventre. De plus, la ménopause bouleverse certaines hormones de stockage et de croissance, telles que l’insuline. Le corps ayant des difficultés à éliminer les graisses, il peut être intéressant de rééquilibrer son alimentation pour éviter de prendre du poids.
Toutefois, nous ne pouvons tenir la ménopause pour seule responsable de la prise de poids. D’autres facteurs la favorisent :

  • l’inactivité physique : en limitant les activités sportives, le corps n’a plus la possibilité d’éliminer les graisses,
  • l’alimentation : une consommation excessive d’aliments gras et sucrés ou de féculents augmente les risques d’obésité,
  • le vieillissement : la perte de masse musculaire rend l’élimination des calories plus difficile,
  • le stress : il y a deux catégories de personnes, celles qui perdent l’appétit et celles qui grignotent en cas de stress. Dans laquelle vous situez-vous ?
  • les aléas de la vie : la cinquantaine annonce quelques bouleversements. Les enfants prennent leur indépendance, on perd des proches, on se questionne sur notre vie professionnelle… Toutes ces préoccupations peuvent amener à se consoler par la nourriture.

Les solutions naturelles

Pour bien vivre la préménopause et éviter les problèmes de poids, il faut adopter un mode de vie sain et équilibré. Il n’est pas question de se priver de tout, mais plutôt de rééquilibrer son alimentation en privilégiant des repas riches en oméga-3 et en fibres. En revanche, nous conseillons toujours d’éviter les graisses, le sucre, l’alcool et le tabac augmentant les risques de symptômes vasomoteurs (sueurs nocturnes, bouffées de chaleur…) et de maladies cardiovasculaires.

Pratiquer une activité physique adaptée est également bénéfique pour le corps en période de préménopause. Elle favorise le sommeil, limite les douleurs articulaires, renforce les muscles et permet une meilleure élimination des graisses. Pour régénérer le corps sans le fatiguer, vous pouvez alterner des séances de renforcement musculaire, d’endurance et d’étirement. La méditation en pleine conscience, le yoga, les pilâtes ou la relaxation peuvent également vous aider à maîtriser les changements d’humeur et vivre la préménopause plus sereinement.

Enfin, les compléments alimentaires à base de graines de lin, de soja ou encore d’igname contiennent des phyto-œstrogènes. Ces molécules, similaires aux hormones féminines, soulagent les troubles de la ménopause. Les Laboratoires Monin-Chanteaud, spécialistes du confort féminin, vous proposent de les découvrir en ligne ou dans votre pharmacie la plus proche.

Confort féminin : A découvir également

Préménopause et règles douloureuses

Souvent associées à l’adolescence, les règles douloureuses ne concernent pas que les jeunes filles. Pour une majorité de femmes, les cycles menstruels sont vécus sans

Pré-ménopause et prise de poids

Faites-vous partie de ces millions de femmes quarantenaires qui regrettent leur corps d’avant ? Si vous ne comprenez pas pourquoi vous grossissez alors que votre

Symptômes pré-ménopause et grossesse

La ménopause survient habituellement vers la cinquantaine. Marqué par l’arrêt total des menstruations, ce phénomène naturel est précédé d’une période transitoire dont les premiers symptômes

Pré-ménopause et règles qui durent

Saviez-vous qu’une grande majorité de femmes connaissent un dérèglement des cycles menstruels entre quatre et huit ans avant la ménopause ? Cette période de grand

Comment savoir si on est préménopausée ?

À l’approche de la cinquantaine, les femmes traversent une période souvent redoutée : la ménopause. Ce processus naturel, marqué par l’arrêt des menstruations, est précédé